Archives
Année courante

Lukas Zimmermann

affiches, 2003 – 2009

affiches, 2003 – 2009
© OFC / Michel Bonvin

affiches, 2003 – 2009
© OFC / Michel Bonvin

affiches, 2003 – 2009
© OFC / Michel Bonvin

affiches, 2003 – 2009
© OFC / Michel Bonvin

affiches, 2003 – 2009
© OFC / Michel Bonvin

affiches, 2003 – 2009
© OFC / Michel Bonvin

affiches, 2003 – 2009
© OFC / Michel Bonvin

affiches, 2003 – 2009
© OFC / Michel Bonvin

affiches, 2003 – 2009
© OFC / Michel Bonvin

affiches, 2003 – 2009

affiches, 2003 – 2009
© OFC / Michel Bonvin

affiches, 2003 – 2009
© OFC / Michel Bonvin

affiches, 2003 – 2009
© OFC / Michel Bonvin

affiches, 2003 – 2009
© OFC / Michel Bonvin

affiches, 2003 – 2009
© OFC / Michel Bonvin

affiches, 2003 – 2009
© OFC / Michel Bonvin

affiches, 2003 – 2009
© OFC / Michel Bonvin

affiches, 2003 – 2009
© OFC / Michel Bonvin

affiches, 2003 – 2009
© OFC / Michel Bonvin

affiches, 2003 – 2009

affiches, 2003 – 2009
© OFC / Michel Bonvin

affiches, 2003 – 2009
© OFC / Michel Bonvin

affiches, 2003 – 2009
© OFC / Michel Bonvin

affiches, 2003 – 2009
© OFC / Michel Bonvin

affiches, 2003 – 2009
© OFC / Michel Bonvin

affiches, 2003 – 2009
© OFC / Michel Bonvin

affiches, 2003 – 2009
© OFC / Michel Bonvin

affiches, 2003 – 2009
© OFC / Michel Bonvin

affiches, 2003 – 2009
© OFC / Michel Bonvin

Overview

Catégorie

Design graphique

 

Oeuvre

Une série d'affiches

Essai

L'ambassadeur de l'underground

Pourquoi ne choisir qu'une seule encre d'imprimerie? Le graphiste zurichois Lukas Zimmermann, qui a obtenu un diplôme en communication visuelle à la Zürcher Hochschule der Künste (ZHdK), explique comment il procède: il commence par chercher un point de départ et à partir de là, il développe la typographie, l'image et le dessin. Depuis 2003, il n'emploie pour ses affiches qu'une seule encre d'imprimerie. Avec beaucoup d'habileté, il mise tout sur le travail artisanal, souligné avec persistance dans la typographie, dans l'application de la couleur et dans les dessins au trait. Ses affiches, souvent liées à des événements musicaux ou des manifestations culturelles, il les imprime lui-même et il en tire entre 30 et 300 exemplaires. Il est rare de rencontrer une œuvre graphique aussi conséquente, qui se décline dans les techniques d'impression les plus diverses, entre autres, impression numérique, sérigraphie ou flexographie. Zimmermann n'est pas seulement virtuose dans sa manière de traiter la typographie, il 'trouve' également les illustrations qui conviennent et fait preuve d'une extrême cohérence dans la mise en œuvre d'une seule idée d'illustration par affiche. Pour annoncer une soirée DJ dans un club underground branché de Zurich, il insère un lion rugissant dans l'affiche, une accroche efficace qui la distingue de toutes les autres sur le marché tapageur de la musique. Pour annoncer une 'evil rave', il utilise un dessin au trait provocateur représentant une garniture de couteaux, du petit couteau d'office au gros couteau à trancher. Les lettres donnent souvent l'impression d'avoir été découpées à la main, ce qui leur confère un charme rustique. Une sensation underground émane des imprimés de Zimmermann, ils forment un contraste bienfaisant avec le graphisme style papier glacé qu'on rencontre partout. Rien d'étonnant donc à ce qu'il réalise les prospectus de la Rote Fabrik, le centre culturel alternatif de Zurich. Zimmermann fait preuve d'une créativité particulièrement débordante dans sa façon de traiter les lettres: il les dénature, les boursoufle et les agence sur le papier comme si elles avaient été appliquées au tampon. C'est un graphiste qui a le courage d'imposer sa spécificité et de revendiquer une certaine maîtrise 'artisanale' dont notre monde aseptisé et formaté a un urgent besoin.
Peter Stohler

Resources

atelier

atelier

atelier

atelier

atelier

atelier

atelier

atelier

Biographie

Nom

Lukas Zimmermann

 

Né/née

1977

Formation

Designer FH, Visuelle Kommunikation